Combat de chiens est l’une des premières sculptures des années 1970 de l’artiste inuite Oviloo Tunnillie (1949-2014). Cette composition complexe, savamment maîtrisée, de quatre chiens formant une pyramide de corps enchevêtrés, reflète les élégantes compositions animalières réalistes qu’elle a créées au cours des années 1970 et 1980.

 

Oviloo Tunnillie, Combat de chiens, v.1975

Oviloo Tunnillie, Dogs Fighting (Combat de chiens), v.1975
Serpentinite (source inconnue), 43,3 x 38,9 x 4 cm, Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa

Tandis que des sculptures d’animaux sont à l’époque les sujets les plus fréquents pour les artistes de Cape Dorset et le sont encore à ce jour, les chiens ne sont pas souvent traités dans les œuvres. Néanmoins, ils constituent une part importante de la vie de l’artiste et de la culture inuite traditionnelle. Dans un entretien de 1991, elle explique : « J’ai toujours aimé les chiens et pendant une brève période, j’ai sculpté des chiens. J’ai sculpté ceci, qui représente des chiens en train de se bagarrer. Les chiens avaient l’habitude de se bagarrer entre eux. » Dans une autre œuvre, Protecting the Dogs (Protéger les chiens), 2002, Oviloo traite sans détour de la colonisation des communautés du Nord en faisant référence à l’abattage des chiens de traîneau inuits par la Gendarmerie royale du Canada dans les années 1950 et 1960.

 

En 1994, Combat de chiens est présenté dans l’exposition et le catalogue majeurs Inuit Women Artists: Voices from Cape Dorset (Femmes artistes inuites : échos de Cape Dorset), chapeautés par le Musée canadien des civilisations (aujourd’hui le Musée canadien de l’histoire).

 

Cette rubrique en vedette est extraite de Oviloo Tunnillie : sa vie et son œuvre par Darlene Coward Wight.

Autres « en vedette »

Download Download