Emplacement de camp (homme avec grand manteau) s.d.

Emplacement de camp (homme avec grand manteau) s.d.

Zacharie Vincent, Emplacement de camp (homme avec grand manteau), s.d.

Encre sur papier (lavis), 37,5 x 44 cm

Château Ramezay, Montréal

La composition présente des groupements de figures devant des tipis et une construction centrale qui renvoie à un abri de chasse ou à une chapelle. Seule une silhouette isolée, à droite, se détache du lot des personnages, en observateur externe. Les ombres portées et constituantes des tipis viennent accentuer l’impression de protection feutrée qui circonscrit l’aire de résidence. Les branches d’un arbuste forment également une croix, devant une maison blanche. Dans ce contexte, la silhouette isolée, vêtue d’un long manteau, pourrait faire référence à la robe noire des missionnaires, et la scène évoquerait par conséquent le Wendake des Grands Lacs, au moment des premiers contacts qui ont précédé l’exode de la communauté huronne à Québec.

 

L’ensemble est traité de façon schématisée, réduit à l’essentiel. L’ombre renforce l’ancrage des éléments au sol, à la surface du territoire, tout en les inscrivant dans le temps, dans un moment précis du jour. À propos de l’œuvre, mais aussi de celles qui font partie de la série des campements, l’historienne de l’art Anne-Marie Blouin remarque que « Dans chacune des [sic] ces œuvres […] Zacharie Vincent a de toute évidence cherché à créer un climat où l’homme paraît en équilibre avec son milieu. Comme chez Cornelius Krieghoff […] les Amérindiens ont été réduits pour nous être présentés dans le cadre d’un vaste paysage dans lequel ils se fondent parfaitement. »

 

Si les parallèles avec les œuvres de Cornelius Krieghoff (1815-1872) sont convaincants et corroborent une vision romantique de l’Indien imaginaire, le traitement que Vincent réserve à leur interprétation confère cependant aux scènes une qualité d’abstraction et souligne leur caractère irréel, construit, ou une possible interprétation de scènes tirées de la mythologie huronne-wendate. L’importance accordée aux ombres portées assure également un relief aux scènes, tout en ayant pour effet de nous permettre d’éprouver les expériences sensitive et spirituelle auxquelles elles sont associées.

Download Download