Homepage Télécharger livre numérique Glossaire English

Pins au coucher du soleil 1915

Pins au coucher du soleil 1915

Tom Thomson, Pins au coucher du soleil (Pine Trees at Sunset), 1915

Huile sur bois, 26,7 x 21 cm

Collection particulière, Calgary

Art Canada Institute, Tom Thomson, Clair de lune, v. 1913-1914
Tom Thomson, Clair de lune, v. 1913-1914, huile sur bois, 26,4 x 21,6 cm, collection particulière. Dans cette esquisse verticale de format semblable, Thomson saisit un autre phénomène naturel – la beauté paisible de la nuit éclairée par la lune.

Si l’esquisse Pins au coucher du soleil est spéciale, c’est notamment parce qu’elle est clairement reliée à la toile Le pin (The Jack Pine), 1916-1917, l’une des plus importantes œuvres de Thomson. Ce dernier réalise Le pin durant l’hiver qui suit l’exécution de ce lumineux coucher de soleil. Entourés de jeunes arbres en croissance, trois maigres pins vêtus de bouquets de branches se profilent sur un ciel magnifique et saisissant.

 

Thomson établit non seulement ici la palette de couleurs qu’il emploiera dans Le pin, mais aussi la composition, dans une certaine mesure. Les couleurs utilisées dans le ciel – un jaune-orangé digne de Vincent van Gogh (1853-1890) –, appliquées en couches épaisses avec frénésie, font lentement place à un étrange vert acide dans la partie supérieure du tableau. La surface de l’eau reflète le ciel. Il ne fait aucun doute que Thomson a cette esquisse à l’esprit lorsqu’il réalise Le pin.

 

Dans cette relativement rare esquisse à l’huile verticale, Thomson capte le passage du jour à la nuit dans le ciel nordique. Il est attiré par ces événements spectaculaires – couchers de soleil, pointes du jour, arcs-en-ciel, éclairs, nuages d’orage, tempêtes, premières neiges, givre et glace sur les arbres –, de même que par les aurores boréales, le vol migratoire des oies, la fonte des glaces sur la rivière, un marécage sous un cuisant soleil d’été et des billes de bois dévalant les rivières.

 

Ces sujets puisés dans la nature sont au cœur de la pensée et de la création de Thomson. Il cherche surtout à représenter ses expériences dans la nature et à traduire l’effet qu’elle a sur lui. Il s’y prend d’une manière qui reflète les sensibilités de son époque. Plus il acquiert de l’expérience et de l’habileté, plus il repousse les frontières des conventions picturales qu’il a apprises

Download Download