Les signes s’envolent 1953

Les signes s’envolent 1953

Paul-Émile Borduas, Les signes s’envolent, 1953

Huile sur toile, 114 x 148 cm
Musée des beaux-arts de Montréal (don du comité bénévole) 

Les signes s’envolent est peint à l’automne de 1953, après le départ de Borduas de Montréal et lorsqu’il est installé à New York. Son premier titre est Rencontre dans la plaine, correspondant à une première lecture de l’œuvre. Comme les deux titres l’indiquent, ce tableau fait assister sinon au départ des « signes » (les « objets » des tableaux précédents), du moins à leur estompage dans le fond (la « plaine ») qui, peint également à la spatule, prend une présence accrue à l’avant-plan du tableau. Borduas se rapproche à une formule de composition typique de sa période new-yorkaise : il suffira que les derniers vestiges des objets éclatent et dispersent leurs fragments sur toute la surface du tableau pour qu’on y soit. 

Download Download