Homepage Télécharger livre numérique Glossaire English

Roches entraînées par le courant d’un ruisseau 1971

Roches entraînées par le courant d’un ruisseau 1971

Paterson Ewen, Rocks Moving in the Current of a Stream (Roches entraînées par le courant d’un ruisseau), 1971
Vis, boulons et écrous en acier, caoutchouc, linoléum, contreplaqué, peinture acrylique, acier galvanisé, 153,3 x 245,3 cm
Musée des beaux-arts de l’Ontario, Toronto

Roches entraînées par le courant d’un ruisseau révèle une délicieuse matérialité. Dans cette œuvre, une feuille d’acier galvanisé représente l’eau, avec sa surface semi-réfléchissante comme la surface de l’eau. Ewen a découpé le bord supérieur de l’acier en vagues qui ressemblent à des lames de scie, peut-être une allusion à son utilisation de ce matériau pour Blackout, 1960. Il a taillé du linoléum en petits morceaux ronds comme des cailloux représentant ainsi de façon astucieuse le fond ou le lit de la rivière. Puis il indique le mouvement des roches et du courant avec des flèches comme celles que l’on trouve dans les diagrammes scientifiques. L’effet rappelle les paysages fantaisistes de Paul Klee (1879-1940), tel que Possibilities at Sea (Possibilités en mer), 1932.

 

Possibilités en mer, 1932, par Paul Klee
Paul Klee, Possibilities at Sea (Possibilités en mer), 1932, encaustique et sable sur toile, 97,2 x 95,6 cm, Norton Simon Museum, Pasadena.

Après avoir découvert son intérêt pour les phénomènes naturels avec la série Lifestream (Courant de vie), 1958-1971, Ewen explique: « J’ai commencé à lire. Je lisais toutes sortes de livres amateurs et de vieux manuels traitant des phénomènes naturels — comment la pluie tombe-t-elle, comment fonctionnent la foudre, les nuages, les éclipses et les vagues. J’ai commencé à réaliser en lisant, que les choses que nous qualifions communément de très simples sont en fait immensément compliquées. Alors j’ai accepté mes limites et je n’ai représenté que les éléments de ces phénomènes que je trouvais amusants à faire. »

 

Les œuvres expérimentales telles que Roches entraînées par le courant d’un ruisseau sont parfois négligées dans les études sur l’art de Paterson Ewen. Alors que les œuvres qu’il a créées à Montréal sont clairement influencées par les idées dominantes des Automatistes, des Plasticiens et des expressionnistes abstraits, le travail qu’il a réalisé après son déménagement à London est plus ludique et innovateur. À cette époque, il se sent confiné dans la tradition formelle de la peinture et son propre travail l’ennuie. Des artistes locaux tels que Greg Curnoe (1936-1992), Murray Favro (né en 1940), Ron Martin (né en 1943) et Don Bonham (1940-2014), connus pour leurs intérêts hétérogènes et éclectiques, ont probablement motivé Ewen à repousser la toile pour explorer d’autres médias.


Ewen demeure un peintre d’abord et avant tout, et son expérience avec le matériel non-artistique, bien que significative, n’a jamais vraiment dépassé les deux dimensions. Cette œuvre marque cependant un net changement par rapport à la peinture sur toile. Dans les années 1990, il continue à travailler avec du contreplaqué et des traces d’acier galvanisé et d’autres métaux, incorporant même de nouveaux matériaux tels que des clôtures pour le bétail ou du plomb.

Download Download