Homepage Télécharger livre numérique Glossaire English

Sans titre 1977

Sans titre 1977

Gershon Iskowitz, Untitled (Sans titre), 1977

Aquarelle sur papier, 42,8 x 56 cm

Musée des beaux-arts de Montréal

En 1977 et 1978, Gershon Iskowitz produit un grand nombre d’aquarelles, pour la plupart sans titre. Il réalise cette série en laissant tomber de la peinture sur du papier humide, créant des mouchetures ovoïdes et des grappes de couleurs choisies qui flottent en masses éthérées sur un fond neutre. Ce procédé a été minutieux et mesuré, afin d’éviter les débordements excessifs (perte de la forme) ou l’embrouillement des taches chromatiques vives. Les couleurs, qu’il s'agisse du bleu plus clair, du vert et du jaune comme dans ce tableau, ou des rouges, des bleus et des verts vifs dans la majorité d’entre eux, sont d’une clarté et d’une transparence dignes de bijoux. Elles semblent bouger et flotter sur le papier, les jaunes s’estompent ici tandis que les bleus et les verts ressortent. Dans la composition, il n’y en a pas deux qui se ressemblent et, comme souvent dans l’œuvre d’Iskowitz, cette variété reflète son « expérience de l’expérience » dans sa pratique de la peinture.

 


Gershon Iskowitz, Untitled (Sans titre), 1977, aquarelle sur papier, 42,8 x 56 cm, Musée des beaux-arts de l’Ontario, Toronto.


Les aquarelles ont de fortes affinités avec les peintures à l’huile, bien qu’elles soient créées d’une manière totalement différente et tout aussi disciplinée. Avec l’huile, Iskowitz peint par couches, et il peut ajouter de la couleur ou ajuster les formes au fur et à mesure. Les aquarelles, en revanche, n’ont pas pu être corrigées par la suite. Mais Iskowitz a une vaste expérience de l’aquarelle, depuis sa jeunesse en Pologne, en passant par ses peintures de guerre et de mémoire, jusqu’à ses œuvres de Parry Sound après 1955. Cependant, l’aquarelle forme une partie séparée et parallèle à sa pratique d’atelier. Sa première série d’aquarelles, Western Sphere (Sphère occidentale), date de 1969, et les images sont plus grandes que les œuvres sans titre.

 

Le nombre exact d'aquarelles produites par Iskowitz n’est pas connu, mais il pourrait bien se situer dans les centaines. Trente aquarelles figurent toujours dans l’inventaire de la Gershon Iskowitz Foundation, et des dizaines ont été vendues sur le marché des enchères secondaires au cours des quinze dernières années. De plus, Iskowitz a réalisé une centaine d’aquarelles plus petites qui ont été incluses dans une luxueuse édition signée, Gershon Iskowitz: Painter of Light (1982) d’Adele Freedman.

 

 

Download Download