Homepage Télécharger livre numérique Glossaire English

Korban v.1952

Korban v.1952

Korban, v.1952
Gouache sur panneau, 43,5 x 53 cm 
McMaster Museum of Art, Hamilton

Korban fait référence au Korban Pesach, « offrande pascale » en hébreu. Pratiqué depuis l’exode des Israélites hors d’Égypte aux temps bibliques, ce rituel du sacrifice d’un agneau à la fête de la Pâque s’est « officiellement » terminé au premier siècle de l’ère chrétienne, mais il s’est poursuivi dans la diaspora européenne et est demeuré un acte symbolique important, souvent exprimé par le sacrifice d’un poulet, comme le montre ce tableau.

 

Gershon Iskowitz, Untitled [memory picture] (Sans titre [image de mémoire]), 1952, aquarelle sur papier, 51 x 40,5 cm, Musée des beaux-arts de l’Ontario, Toronto.
Marc Chagall, La guerre, 1943, huile sur toile, 105,8 x 75,8 cm, Musée national d’art moderne Centre Pompidou, Paris.

Après sa libération du camp de concentration de Buchenwald en avril 1945, Gershon Iskowitz se lance dans la production d’œuvres de mémoire. Il continue à faire ces dessins, aquarelles, et gouaches jusqu’en 1954 environ, six ans après son émigration au Canada. Ces œuvres dépeignent des aspects de sa vie en Pologne avant la guerre, les pogroms et le ghetto de Kielce, les camps de concentration et, peut-être, la vie pendant les deux ans et demi passés dans le camp de personnes déplacées de Feldafing près de Munich.

 

Bien que le sujet de Korban soit distinct des événements traumatisants d’autres œuvres de mémoire de l’artiste, comme l’écrit David Burnett, il révèle un aspect important et significatif du besoin d’Iskowitz de récupérer le passé par « le thème de la famille, de sa perte et pourtant sa réalité essentielle en mémoire » plutôt que le sentiment ou la nostalgie : « L’acte de peinture lui-même est approché avec une franchise littérale et directe... recréant la réalité de son passé et dans un sens expiatoire en gardant les souvenirs vifs sous les yeux. »

 

Iskowitz ne suivait le modèle d’aucun artiste pour sa création, mais ses œuvres peuvent être liées à celles d’autres artistes du vingtième siècle qui ont réfléchi à la rupture de la vie quotidienne passée à travers des peintures de mémoire, notamment Marc Chagall (1887-1985), David Burliuk (1882-1967) et William Kurelek (1927-1977).

 

Download Download