Vincent n’a laissé aucun écrit de première main permettant d’éclairer sa démarche. Seuls des témoignages rapportés par des contemporains, comme André-Napoléon Montpetit et William George Beers, des récits transmis à travers l’historiographie de l’abbé Lionel Lindsay (1900), ou les travaux ethnographiques de Marius Barbeau (1911), permettent de formuler des hypothèses sur ses initiatives et sa pensée.

 

 

Expositions principales

On compte, à ce jour, peu d’expositions consacrées à Vincent, hormis une exposition posthume organisée en 1887 par William George Beers, à l’église presbytérienne St. Paul, à Montréal, ainsi qu’une rétrospective au Château Ramezay, à Montréal, en 1987. Parmi les œuvres qui peuvent être admirées dans les collections permanentes, notons les autoportraits Zacharie Vincent Telari-o-lin, chef huron et peintre, v. 1875-1878, au Musée du Château Ramezay et Zacharie Vincent et son fils Cyprien, v. 1851, au Musée Huron-Wendat à Wendake (prêt permanent du Musée national des beaux-arts du Québec).

 

 

Écrits critiques sur l’œuvre de Vincent

Art Canada Institute, Zacharie Vincent, Zacharie Vincent and His Son Cyprien, c. 1851
Zacharie Vincent, Zacharie Vincent et son fils Cyprien, v. 1851, huile sur toile, 48,5 x 41,2 cm, Musée national des beaux-arts du Québec.

Depuis les années 1980, Vincent et son œuvre attirent l’attention de plusieurs chercheurs intéressés à la fois par son image, le contexte de production de ses œuvres et le discours sur l’identité qu’elles véhiculent. Pour une analyse approfondie de l’œuvre, voir Louise Vigneault, Zacharie Vincent : Une autohistoire artistique (2014).

 

BÉLAND, Mario (dir.), La peinture au Québec 1820-1850. Nouveaux regards, nouvelles perspectives, Québec, Musée du Québec, 1991.

 

FINDLAY, Len, “Spectres of Canada : Image, Text, Aura, Nation”, University of Toronto Quarterly, University of Toronto Press, vol. 75, no 2, printemps 2006, p. 656-672.

 

GAGNON, François-Marc, « Antoine Plamondon, Le dernier des Hurons (1838) », The Journal of Canadian Art History/Annales d’histoire de l’art canadien, vol. 12, no 1, 1989, p. 68-79.

 

———. « Le Dernier des Hurons. L’image de l’autre comme image de soi », Laurence Bertrand Dorléac, Laurent Gervereau, Serge Guilbaut et Gérard Monnier (éd.), Où va l’histoire de l’art contemporain?, Paris, L’Image, École nationale supérieure des Beaux-Arts, 1997, p. 177-189.

 

HARPER, J. Russell, La peinture au Canada des origines à nos jours, Québec, les Presses de l’Université Laval, 1966.

 

———. Early Painters and Engravers in Canada, Toronto, University of Toronto Press, 1970.

 

———. People’s Art: Native Art in Canada, Ottawa, Musée des beaux-arts du Canada, 1973.

 

———. A People’s Art, Primitive, Naïve, Provincial, and Folk Painting in Canada, Toronto, University of Toronto Press, 1974.

 

HILL, Tom, “Canadian Indian Art: its Death and Rebirth”, Art Magazine, vol. 5, no 18, 1974, p. 10-11.

 

KAREL, David, Marie-Dominic LABELLE et Sylvie THIVIERGE, « Vincent Zacharie », dans ;Dictionnaire biographique du Canada, vol. 11, Université Laval/University of Toronto, 2003–. http://www.biographi.ca/fr/bio/vincent_zacharie_11F.html

 

LABELLE, Marie-Dominic et Sylvie THIVIERGE, « Un peintre huron du XIXe siècle : Zacharie Vincent », Recherches amérindiennes au Québec, vol. XI, no 4, 1981, p. 325-333.

 

LACASSE, Yves et John PORTER (éd.), La collection du Musée national des beaux-arts du Québec. Une histoire de l’art du Québec, Québec, Musée national des beaux-arts du Québec, 2004.

 

LORD, Barry, The History of Painting in Canada: Toward a People’s Art, Toronto, NC Press, 1974.

 

MORRIS, Edmund, Art in Canada : the early painters, Toronto, 1911. 

 

MORISSET, Gérard (éd.), Exposition rétrospective de l’art du Canada français, Québec, Musée de la Province/Secrétariat de la Province, 1952. 

 

———. La peinture traditionnelle au Canada français, Montréal, Cercle du livre de France, c. 1960.

 

NEWLANDS, Anne, Canadian Art: From its Beginnings to 2000, Willowdale, Firefly Books, 2000.

 

Art Canada Institute, Zacharie Vincent, Regard intérieur, 1985, by Pierre Sioui.
Pierre Sioui, Regard Intérieur, 1985, sérigraphie, hauteur de 54,6 cm, collection privée. Dans About Face: Self-Portraits by Native American, First Nations, and Inuit Artists (2006), Zena Pearlstone et Allan J. Ryan abordent l’œuvre de l’artiste Pierre Sioui, dans laquelle son autoportrait se trouve superposé à celui de Vincent.

PEARLSTONE, Zena et Allan J. RYAN (éd.), About Face: Self-Portraits by Native American, First Nations, and Inuit Artists, Santa Fe (Nouveau-Mexique), Wheelwright Museum of the American Indian, 2006.

 

SIOUI, Anne-Marie (Blouin), « Zacharie Vincent : un œuvre engagé? », Recherches amérindiennes au Québec, vol. XI, no 4, 1981, p. 335-337. 

 

SIOUI DURAND, Guy, « Jouer à l’indien est une chose, être Amérindien en est une autre », Recherches amérindiennes au Québec, vol. 33,

no 3, 2003, p. 23-35. 

 

STACEY, Robert, The Hand Holding the Brush: Self Portraits by Canadian Artists, London, London Regional Art Gallery, 1983. 

 

VIGNEAULT, Louise, « Zacharie Vincent : dernier Huron et premier artiste autochtone de tradition occidentale? », MENS, Revue d’histoire intellectuelle de l’Amérique française, vol. 6, no 2, printemps 2006, p. 239-261.

 

———. Zacharie Vincent. Une autohistoire artistique, Wendake, Éditions Hannenorak, publication à venir. 

 

VIGNEAULT, Louise et Isabelle MASSE, « Les autoreprésentations de l’artiste huron-wendat Zacharie Vincent (1815-1886) : icônes d’une gloire politique et spirituelle », The Journal of Canadian Art History/Annales d’histoire de l’art canadien, vol. 32,

no 2, 2011, p. 41-70.

 

 

Témoignages historiques

Au cours des années 1870, André-Napoléon Montpetit publie une série d’articles consacrés à l’histoire et au quotidien de la communauté de la Jeune-Lorette, fournissant ainsi un précieux témoignage relativement à la persona légendaire de Vincent. William George Beers aurait été, pour sa part, son mécène. 

 

BEERS, William G., “The Huron Indian Artist”, The Gazette, le 1er février 1887, p. 5. 

 

———. “The Folk-Lore Society. Story of the Life and Work of a Huron Artist”, The Gazette, le 15 novembre 1895, p.  2. Repris en partie dans The New York Times, le 17 novembre 1895.

 

MONTPETIT, A.-N. (Ahatsistari), « La Jeune Lorette (pour faire suite à Tahourenché) », L’Opinion publique, le 29 mai 1879. 

 

———. “Caughnawaga Manhood and Beauty – Georgious Array and Indian Goods”, Montreal Daily Witness, le 29 septembre 1883. 

 

———. « Mort d’un artiste huron », Le Canadien, le 2 décembre 1886. 

 

———. « Mort d’un Huron », Le Journal de Québec, le 2 décembre 1886, p. 2.

 

 

Historiographie et culture huronnes-wendat

Le nombre croissant des données historiographiques et ethnologiques sur la communauté huronne-wendat contribue à enrichir la compréhension de ses réalités politique, sociale et culturelle. 

 

Art Canada Institute, Zacharie Vincent, Mythologie huronne et wyandotte (1994) by Marius Barbeau
Marius Barbeau, Mythologie huronne et wyandotte (1994). En tant que pionnier de l’anthropologie au Canada, Barbeau consacre deux ans (1911-1912) à recueillir des données sur la culture huronne-wendat de la Jeune-Lorette, notamment des chansons et des récits de la tradition orale. Les chansons et récits composant ce texte sont d’abord publiés en 1915 par le ministère des Mines du Canada.

BARBEAU, Marius, Mythologie huronne et wyandotte, première édition en français commentée sous la direction de Pierre Beaucage, Montréal, les Presses de l’Université de Montréal, 1994. 

 

BLOUIN (SIOUI), Anne-Marie, « Histoire et iconographie des Hurons de Lorette du 17au 19esiècle », Thèse de doctorat, Département d’histoire, Université de Montréal, 1987. 

 

BOITEAU, Georges, « Les chasseurs hurons de Lorette », mémoire de maîtrise, Université Laval, 1954. 

 

BRÉBEUF, Jean de (s. j.), Grammaire huronne, 1640.

 

CHARRON, Nadine, « La politisation de la culture à travers l’industrie touristique : performances et revitalisation des traditions chez les Hurons-Wendat », mémoire de maîtrise, département d’anthropologie, Université de Montréal, 2006. 

 

DELÂGE, Denys (éd.), « Les Hurons de Wendake », numéro spécial, Recherches amérindiennes au Québec 30, no 3, 2000. 

 

DELÂGE, Denys, et Jean-Pierre SAWAYA, Les traités des Sept-Feux avec les Britanniques. Droits et pièges d’un héritage colonial au Québec, Québec, Septentrion, 2001. 

 

GÉRIN, Léon, « La Seigneurie de Sillery et les Hurons de Lorette », dans Mémoires de la Société royale du Canada, 2e série, Section I, 1900, p. 73-115. 

 

———. « Le Huron de Lorette », La science sociale, n32, p. 334-360. 

 

HEIDENREICH, Conrad, The Huron: A Brief Ethnography, Toronto, York University, Department of Geography, 1972. 

 

LAVOIE, Michel, C’est ma seigneurie que je réclame. La lutte des Hurons de Lorette pour la seigneurie de Sillery, 1650-1900, Montréal, Boréal, 2010.

 

LE CARON, Joseph, Dictionnaire de la langue huronne, 1616-1625. 

 

LINDSAY, Lionel, Notre-Dame de la Jeune-Lorette en la Nouvelle-France : étude historique, Montréal, Cie de publication de la Revue canadienne, 1900. 

 

MORISSONNEAU, Christian, « Développement et population de la réserve indienne du village huron de Loretteville », Cahiers de géographie du Québec, vol. 14, no 33, 1970, p. 339-357.

 

———. “Huron of Lorette”, dans Northeast, Bruce G. Trigger, éd., p. 389-394, vol. 14,  Handbook of North American Indian, William C. Sturtevant, éd., Washington, Smithsonian Institution, 1978. 

 

PICARD, François-Xavier, Village huron de la Jeune-Lorette, journal inédit, v. 1837, archives du Conseil de la nation huronne-wendat, Wenkake, Québec. 

 

PICARD, J.-Arthur, Nos ancêtres Hurons, héros de jadis, Loretteville, Québec, 1981. 

 

POMEDLI, Michael M., Ethnophilosophical and Ethnolinguistic Perspectives on the Huron Indian Soul, Lewiston/Queenston/Lampeter, The Edwin Mellen Press, 1991. 

 

ROZON, Véronique, « Un dialogue identitaire : Les Hurons de Lorette et les autres au 19e siècle », mémoire de maîtrise, département d’histoire, UQAM, 2005. 

 

———. « Pour une réflexion sur l’identité huronne au XIXe siècle : une analyse de la thématique du “dernier Huron” sous l’éclairage des théories de l’ethnicité », dans La recherche relative aux Autochtones. Perspectives historiques et contemporaines, Alain Beaulieu et Maxime Gohier (dir.), Montréal, UQAM, CREQTA, 2007, p. 223-261. 

 

SAGARD, Gabriel, Dictionnaire de la langue huronne, Paris, Denys Moreau, [1632] 1865.

 

———. Le grand voyage au pays des Hurons, Paris, Tross, 1865; Montréal, Léméac, Coll. Bibliothèque québécoise, 2007. 

 

SIOUI, Georges E., Pour une autohistoire amérindienne, Sainte-Foy, les Presses de l’Université Laval, 1989. 

 

———. Les Hurons-Wendats : une civilisation méconnue, Sainte-Foy, les Presses de l’Université Laval, 1994. 

 

SPECK, Frank G., “Notes on the Material Culture of the Huron”, American Anthropologist,

vol. 13, no 2, 1911, p. 208-228.

 

STECKLEY, John L., Words of the Huron, Waterloo (Ont.), Wilfrid Laurier University Press, Aboriginal Studies Series, 2007. 

 

TANGUAY, Jean, « La liberté d’errer et de vaquer. Les Hurons de Lorette et l’occupation du territoire, XVIIe-XIXe siècles », mémoire de maîtrise, Département d’histoire, Université Laval, 1998.

http://www.collectionscanada.gc.ca/obj/s4/f2/dsk2/ftp04/mq26282.pdf.

 

TOOKER, Elisabeth, Ethnographie des Hurons, 1615-1649, Montréal, Recherches amérindiennes au Québec, collection « Signes des Amériques », 1997 [1987]. 

 

TRIGGER, Bruce, Les enfants d’Aataentsic. L’histoire du peuple huron, Montréal, Libre Expression, 1991. 

 

———. The Huron, Farmers of the North, Fort Worth, Toronto, Harcourt Brace Jovanovich College Pub., 1990.

 

VAUGEOIS, Denis (éd.), Les Hurons de Lorette, Québec, Septentrion, 1996. 

 

VINCENT, Marguerite (Tehariolina) et Pierre SAVIGNAC, La nation huronne : son histoire, sa culture, son esprit, Montréal, Québec, Fides, Éditions du Pélican, 1984. Recherches amérindiennes au Québec, numéro spécial « Les Hurons de Wendake », vol. 30, no 3, 2000.

 

 

Représentation des sujets autochtones

Les études historiques, ethnologiques, littéraires et artistiques traitant du choc des cultures et des représentations de l’Autre dans le contexte colonial permettent de mieux comprendre les interactions entre les groupes autochtones et allochtones. 

 

Art Canada Institute, Zacharie Vincent,
Louis-Prudent Vallée, Zacharie Vincent (Tehariolin), 1886, 9 x 5,75 cm, Musée de la civilisation, Québec.

BERKHOFER, Robert, The White Man’s Indian: Images of the American Indian from Colombus to the Present, New York, Vintage, 1979.  

 

CLIFTON, James A., The Invented Indian: Cultural Fictions and Government Policies, New-Brunswick (USA) and London (UK), Transactions Publishers, 1990. 

 

DELÂGE, Denys, « Les Amérindiens dans l’imaginaire des Québécois », Liberté, nos 196-197, août-septembre 1991, p. 15-28. 

 

DESTREMPES, Hélène, « L’influence américaine sur la représentation de l’Indien au Canada français », dans Jean Morency et al., Des cultures en contact. Visions de l’Amérique du Nord francophone, Québec, Nota bene, 2005, p. 113-127. 

 

———. « Mise en discours et parcours de 

l’effacement : une étude de la figure de l’Indien dans la littérature canadienne-française au XIXe siècle », Tangence, no 85, automne 2007, p. 29-46.

 

DICKASON, Olive Patricia, Le mythe du Sauvage, Sillery, Septentrion, 1993.

 

FRANCIS, Daniel, “The Imaginary Indian. The Image of the Indian in Canadian Culture”, dans Elspeth Cameron, Canadian Culture. An Introductory Reader, Toronto, Canadian Scholars’ Press, 1997,

p. 189-204. 

 

GAGNON, François-Marc, La Conversion par l’image. Un aspect de la mission des Jésuites auprès des Indiens du Canada au XVIIe siècle, Montréal, Bellarmin, 1975. 

 

———. « Joseph Légaré et les Indiens », The Journal of Canadian Art History /Annales d’histoire de l’art canadien, vol. 5, no 1, 1980, p. 39-46. 

 

———. Ces hommes dits sauvages, Montréal, Libre Expression, 1984. 

 

GAUTHIER, David, « La représentation de l’Autochtone dans l’œuvre du sculpteur Louis-Philippe Hébert (1850-1917) : figure d’altérité au service d’une idéologie nationale », mémoire de maîtrise, histoire de l’art, Université de Montréal, 2007.

 

LESSARD, Michel, « Exotisme et ethnographie. La photographie d’Amérindiens », Photo Sélection, jan.-fév. 1987. 

 

PROULX, Jean-René et collab., « L’Indien imaginaire », Recherches amérindiennes au Québec, vol. 17, no 3, automne 1987.

 

SIMARD, Jean-Jacques, La réduction. L’autochtone inventé et les Amérindiens d’aujourd’hui, Québec, Québec, Septentrion, 2003. 

 

SMITH, Donald, B., Le « Sauvage » pendant la période héroïque de la Nouvelle-France (1534-1663), d’après les historiens canadiens-français des XIXe et XXe siècles, Montréal, Hurtubise HMH, Les Cahiers du Québec, 1974.

 

THÉRIEN, Gilles (éd.), Les figures de l’Indien, Montréal, les Presses de l’UQAM, 1988. 

 

VIGNEAULT, « Résurgence du sujet autochtone dans les arts visuels au Québec : effet miroir et présence du refoulé », actes du colloque Image de l’Amérindien au Canada francophone : littérature et médias, Saarbrücken (Allemagne), 30 juin - 1er juillet 2005, Tangence, no 85, printemps 2008, p. 69-82.

 

Download Download