Deux femmes avec figure dans un porte-bébé s.d.

Deux femmes avec figure dans un porte-bébé s.d.

Zacharie Vincent, Deux femmes avec figure dans un porte-bébé, s.d.

Fusain sur papier, 28,5 x 39,5 cm

Château Ramezay, Montréal

La figure qui se dresse au centre de la composition, dans un porte-bébé, présente les proportions d’un adulte. Deux femmes l’entourent en lui tendant des objets non identifiés. L’œuvre semble illustrer l’épreuve initiatique d’accession au statut de chef.

 

L’homme dans le porte-bébé semble appuyé sur un arbre, vraisemblablement un mélèze, symbole d’immortalité par ses aiguilles qui tombent et se renouvellent annuellement. Ce motif englobe la question de la filiation unissant les membres de la communauté avec l’Arbre de Vie, ou Arbre de Paix, élément central de la culture huronne, qui participe aux périodes de transition marquant la succession des chefs. C’est ainsi que l’expression « le mât est tombé » est employée pour évoquer la mort d’un chef, tandis que « relever l’arbre » évoque le remplacement d’un chef défunt par un nouveau.

 

L’arbre sur lequel repose le porte-bébé, dans l’œuvre de Vincent, pourrait symboliser la renaissance rituelle du candidat, et donc son processus de transformation, en vertu du système de philosophie religieuse qui le sous-tend. On peut ainsi suggérer que l’œuvre entre dans la catégorie de l’autoportrait, et que l’artiste aurait cherché à souligner sa propre immortalité à travers son statut de chef, qu’il continue d’afficher, même après la perte de son titre.

Download Download