William Brymner (1855-1925), un homme en avance sur son temps, est le père de l’art moderne canadien. A. Y. Jackson et Arthur Lismer lui attribuent le mérite d’avoir transformé l’art à Montréal; sans lui, le Groupe de Beaver Hall et le mouvement impressionniste canadien ne s’y seraient pas implantés. Éducateur estimé et admiré, Brymner compte parmi ses élèves des légendes telles qu’Edwin Holgate, Clarence Gagnon, Prudence Heward, Anne Savage et Helen McNicoll. Sa position progressiste sur les questions relatives au genre a permis au Groupe de Beaver Hall de redéfinir le paysage culturel et visuel de ce pays.

 

« William Brymner rejette la copie servile d’autres mouvements artistiques et se concentre sur la création d’un art typiquement canadien. Cette résistance est essentielle à la diversité de son œuvre et à son héritage en tant que professeur d’art. En transmettant cet enthousiasme à ses étudiants, il a inspiré toute une génération. »JOCELYN ANDERSON

 

William Brymner : sa vie et son œuvre raconte l’histoire de ce peintre d’origine écossaise animé d’une soif de sujets novateurs et d’un désir constant de perfectionnement. Son éducation commence par des voyages en France, où il travaille pour la section canadienne de l’exposition de Paris et étudie à l’Académie Julian. Brymner y assimile les derniers courants artistiques et développe une passion durable pour le voyage. De retour au pays, il monte à bord du premier train direct du Canadien Pacifique et documente les réalités coloniales de son époque. Il s’installe ensuite dans son rôle de maître à la Art Association of Montreal. C’est là qu’il transmet à ses étudiants ses connaissances du monde, son amour de l’aventure et, surtout, sa compréhension de la modernité dans l’art; beaucoup de ses élèves modifieront par la suite le cours de l’art canadien.

 

L’auteure Jocelyn Anderson jette un nouvel éclairage sur la carrière de Brymner. En se tournant vers sa correspondance prolifique et en puisant dans les récits inédits de ses voyages en Europe et dans l’Ouest canadien, elle offre une réflexion originale sur la vie et l’œuvre d’un artiste incroyable d’une influence peu commune.

 

Jocelyn Anderson est auteure, historienne de l’art et professeure associée. Elle est titulaire d’un doctorat et d’une maîtrise en histoire de l’art du Courtauld Institute of Art, ainsi que d’un baccalauréat ès arts de l’Université McGill. Jocelyn Anderson a enseigné dans diverses universités et a travaillé au sein du département d’éducation de la Tate Britain. Ses recherches portent sur l’art des dix-huitième et dix-neuvième siècles en Grande-Bretagne, au Canada et dans l’ensemble de l’Empire britannique. Elle est l’auteure de Touring and Publicizing England’s Country Houses in the Long Eighteenth Century (2018).

Download Download