Homepage Télécharger livre numérique Glossaire English

Sans titre 1954

Sans titre 1954

Paterson Ewen, Untitled (Sans titre), 1954
Huile sur toile, 78,6 x 97,2 cm
Collection de la succession du Dre Blema et M. H. Arnold Steinberg

Première peinture abstraite de Paterson Ewen, Sans titre, 1954, fait preuve d’une maturité étonnante. L’œuvre porte les traces du travail figuratif antérieur d’Ewen avec le champ blanc établissant le fond et les formes rectangulaires irrégulières flottant dans un espace partagé avec un réseau de lignes noires en pattes de mouche.

 

Contre-composition simultanée, 1929-1930, Theo van Doesburg
Theo van Doesburg, Simultaneous Counter-Composition (Contre-composition simultanée), 1929-1930, huile sur toile, 50,1 x 49,8 cm, Museum of Modern Art, New York. Les rectangles et les lignes flottantes et amorphes dans Untitled (Sans titre), 1954, d’Ewen, et leur recadrage, rappellent l’œuvre tardive de Van Doesburg.
Souffle, 1957, by Paterson Ewen
Paterson Ewen, Blast (from the album “Sans titre,” created in collaboration) (Souffle [tirée d’un album « Sans titre » réalisé en collaboration]), 1957, sérigraphie, 14/50, tirée d’un album Sans titre réalisé en collaboration, 50,9 x 66,3 cm, Musée d’art contemporain de Montréal.

Sans titre, 1954, ne ressemble à aucune autre œuvre d’art réalisée à Montréal à l’époque et fait partie du dialogue qu’entretient Ewen avec des tendances stylistiques concurrentes. Comme l’artiste l’explique : « Je suis passé de la peinture de paysage à quelque chose qui pourrait ressembler à l’expressionnisme abstrait alors en vogue à New York. Cela ne cadrait pas avec le genre d’automatisme poussé par [Paul-Émile] Borduas parce que je ne croyais pas au couteau à palette et à son fini rugueux, alors que mes toiles étaient un peu plus organisées d’un point de vue formel et elles avaient une qualité de peinture de paysage. »

 

En élaborant cette peinture, Ewen a peut-être été inspiré par un groupe émergent d’artistes québécois, les Plasticiens. Ceux-ci privilégient le style non figuratif plus ordonné des peintres de De Stijl tels que Piet Mondrian (1872-1944) et Theo van Doesburg (1883-1931) qui prétendent avoir trouvé l’abstraction pure et l’universalité en réduisant leurs œuvres à l’essentiel de la forme et de la couleur.

 

Sans titre, 1954, présente en outre un curieux mélange d’influences, allant des formes structurées des artistes expressionnistes abstraits de première génération, tels que Hans Hofmann (1880-1966) et Robert Motherwell (1915-1991), à l’application plus ouverte et fluide de la couleur reconnue à leurs disciples de deuxième génération, tels que Joan Mitchell (1925-1992), Grace Hartigan (1922-2008) et Sam Francis (1923-1994). Ewen a peut-être également une dette envers les tachistes européens, tel Nicolas de Staël (1914-1955). Au moment où il peint Sans titre, 1954, Ewen s’était déjà rendu à quelques reprises à New York, où les deux écoles d’art connaissaient un immense succès.

 

Paul-Émile Borduas (1905-1960) commence à peindre des formes géométriques dans un espace blanc lorsqu’il s'installe à Paris en 1955. À ce moment-là toutefois, Ewen oriente déjà son travail vers un motif plus uniforme, recouvrant toute une surface, parfois remplie de façon lâche, comme dans Untitled (Sans titre), 1956, ou de façon assez dense, comme dans Blast (Souffle), 1957.

 

Download Download