Homepage Télécharger livre numérique Glossaire English

La clôture de Pritchard v. 1928

La clôture de Pritchard v. 1928

Lionel LeMoine FitzGerald, Pritchard’s Fence (La clôture de Pritchard), v. 1928
Huile sur toile, 71,6 x 76,5 cm
Musée des beaux-arts de l’Ontario, Toronto

FitzGerald trouve La clôture de Pritchard pas plus loin que dans sa propre cour winnipégoise. Sous son examen attentif et son travail méticuleux, le fatras de bâtiments et de clôtures représente un éventail de possibilités visuelles et de composition, transformant l’ordinaire en extraordinaire. En saisissant la beauté et la sérénité d’un quartier typique de Winnipeg, FitzGerald crée ce qui deviendra l’un de ses tableaux les plus prisés.

 

Art Canada Institute, Lionel LeMoine FitzGerald, Garage and House, 1928
Lionel LeMoine FitzGerald, Garage and House (Garage et Maison), 1928, huile sur toile, 46,1 x 56,7 cm, Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa.
Art Canada Institute, Lionel LeMoine FitzGerald, Study for “Pritchard’s Fence,” c. 1928
Lionel LeMoine FitzGerald, Study for “Pritchard’s Fence” (Étude pour « La clôture de Pritchard »), v. 1928, graphite sur papier, 24,3 x 25,6 cm, Musée des beaux-arts de l’Ontario, Toronto.

Son premier tableau sur le sujet est sans doute Garage and House (Garage et Maison), 1928, plus petit et moins achevé, qui donne une vue complète du garage sur la droite. Dans La clôture de Pritchard, plus grand, l’artiste parvient à suggérer davantage de dynamisme en déplaçant son point de vue légèrement à gauche pour créer un plan plus rapproché. Une étude au crayon détaillée, intitulée Backyards (Cours arrières), se conforme, pour la majorité des éléments, à l’image finale. La méthode de travail de FitzGerald est alors de peindre « toute l’image d’après nature faisant un dessin plus détaillé sur la toile avant de commencer à peindre. » 

 

La clôture de Pritchard a sans doute demandé à FitzGerald environ un an de travail et une patience considérable. Afin d'équilibrer les harmonies tonales, l’artiste travaille chaque petite superficie de la toile jusqu’à complétion avant de passer à une autre zone. Conséquemment, en gros plan, chaque section de la clôture semble former une peinture abstraite à elle seule. La surface lisse du travail est dominée par les éléments linéaires de la composition. Une ambiguïté spatiale créée par la relation des bâtiments entre eux fait que l’œil se déplace entre les différentes parties de la composition.

 

La clôture de Pritchard est exposée publiquement pour la première fois cinq ans seulement avant la mort de FitzGerald. Le tableau revêtait sans doute une importance particulière pour l’artiste. Il était accroché dans sa maison, où il pouvait le regarder en permanence, comme on le voit dans une photographie prise vers 1940 avant que la peinture ne soit acquise par le Musée des beaux-arts de l’Ontario en 1951. La clôture de Pritchard représente certes l’expression la plus finie de la maturité précoce de FitzGerald, fusionnant les aspects du dessin et de la peinture.

Download Download