Le paysagiste Homer Watson (1855-1934) rentre chez lui à Doon, en Ontario, en 1877 après un long périple dans l’État de New York, où il a peint divers petits paysages qui portent des traces des œuvres des paysagistes de la Hudson River School. Il se souvient plus tard de ces mois : « J’étais si impatient de rentrer chez moi et d’utiliser toutes ces connaissances que je ne pouvais pas rester... plus longtemps. » Bien qu’impatient de peindre les paysages familiers de Doon, Watson prend également le temps de transférer certains de ses souvenirs américains sur la toile.

 

Homer Watson, L’approche de l’orage dans les Adirondacks, 1879

Homer Watson, A Coming Storm in the Adirondacks (L’approche de l’orage dans les Adirondacks), 1879
Huile sur toile, 85,7 x 118,3 cm, Musée des beaux-arts de Montréal

Le travail des peintres de la Hudson River School se caractérise à la fois par une précision analytique de l’observation et par un romantisme qui peut parfois donner lieu à des effets violents. Watson montre un avant-plan de tempête bordé des deux côtés par des arbres et soutenu par un ciel rempli de nuages sombres et inquiétants. Une des premières prises de position de Watson quant à son engagement de toute une vie à dépeindre le pouvoir et le drame de la nature, ce tableau contient une multitude de détails – falaises abruptes, nuages en colère, arbres abattus et des douzaines de rochers – que l’artiste contrôle en les soumettant à une atmosphère envahissante et sombre.

 

Cette rubrique en vedette est extraite de Homer Watson : sa vie et son œuvre par Brian Foss.

Autres « en vedette »

Download Download