Pour s’extirper de la série monumentale des Tableaux gris qui l’a occupé de 1967-1969, l’abstractionniste québécois Yves Gaucher (1934-2000) doit repenser les principes de sa peinture, « tout faire exploser et penser — ramasser les morceaux et les examiner un à un, conserver ce qui en vaut la peine, rejeter ce qui n’en vaut plus la peine et recommencer. » Dans les années qui vont suivre, le nombre de lignes blanches qui caractérisent ses œuvres antérieures ne cesse de diminuer, étape par étape. Les gris pâles sont bientôt remplacés par des teintes plus intenses. Deux bleus, deux gris, du point de vue de sa taille et de l’apparente simplicité de sa composition, est le chef-d’œuvre de cette phase de travail chez Gaucher.

 

Yves Gaucher, Deux bleus, deux gris, 1976

Yves Gaucher, Deux bleus, deux gris, 1976
Acrylique sur toile, 152,4 x 213,4 cm, Musée des beaux-arts de Montréal

L’œuvre Deux bleus, deux gris confirme la nouvelle direction picturale empruntée par le peintre. En fait, l’œuvre présente quatre couleurs qui se combinent mal notamment par le fait que leur intensité et la dimension des bandes varient. Le tableau donne l’impression qu’il a fallu une volonté de fer pour qu’il en vienne à former un tout harmonieux. On y voit que Gaucher s’intéresse à la manière dont les couleurs se comportent quand elles dialoguent. Dans Deux bleus, deux gris, en n’égalisant pas la largeur de ses bandes, il donne l’impression que la forme contient la couleur, maintenant ainsi le jeu visuel constant du contenant et du contenu.

 

Gaucher compose ce genre de tableaux en exécutant une série de mouvements successifs, jonglant avec ses variables. La modification de la couleur ou de la teinte d’une seule bande entraîne celles des trois autres, chacune évaluée et réévaluée. Il essaie souvent diverses solutions sur du papier ou de petites toiles, jusqu’à l’obtention d’une peinture parfaitement « accordée » dans laquelle chaque bande est en harmonie avec le tout.

 

Cette rubrique en vedette est extraite de Yves Gaucher : sa vie et son œuvre par Roald Nasgaard.

Autres « en vedette »

Download Download